" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #prose, #mamie, #souvenir, #photo
Photo de famille.

Photo de famille.

Ton gris n'était pas comme tous les gris.

C'était ton gris, un peu ardoise, avec une subtile nuance de mauve, fondu dans le gris....

Ton gris n'avait rien à voir avec le poivre et le sel.

C'était une couleur magique, échappée de l'arc-en-ciel...

Elle venait poudrer tes cheveux, donner des reflets à la neige de tes ondulations.

Elle venait couronner ta petite tête fragile de mamie.

Ton gris, c'était ton style, ta fierté, ton élégance discrète, ta signature...

Il fallait courir les coiffeurs pour retrouver la nuance exacte pour parer ta beauté, les douces rides de ton visage.

Ni argent ni anthracite, ni blanc, ni grisonnant, c'était "ton gris" avec tes R roulés, avec tes foulards noués, avec ton chic...

Quand ce sera mon tour, devant le miroir, de compter tout le gris dans mes cheveux, quand je serai, pour une toute petite fille, devenue une grand-mère, je voudrais être ravissante, aussi élégante que cette belle dame aux cheveux gris mauve...

Commenter cet article

Sofifée 02/07/2014 13:41

Je crois que. C'était aussi le gris de ma mamie , quand elle le mettait sur ses cheveux c'était violet et après le rivage c'était gris scintillant ! Très beau texte .

Cécile-Natacha Carle-Bezsonoff 02/07/2014 14:30

Merci Sofifée! Nos mamies nous laissent de doux souvenirs, comme ce gris, ou ce mauve...il y a aussi le souvenir d'un parfum, pour ma mamie, c'était Opéra de Coryse Salomé... Tout ceci a disparu aussi, mais demeure vivace dans nos mémoires...

Zuniga Marie -José 10/06/2014 21:04

Comme je le comprend ce gris !
Parce que c'est celui unique de mes cheveux , différent ,oui ,un cadeau de famille ...
Mais pas de mauve ,enfin pas encore , juste un shampoing " de coiffeur " ,un bleu nuit...

alexmonbrial@sfr.fr 10/06/2014 17:21

c'est elle bien elle !! mais le gris surtout pas mauve elle y veillait ,c'etait ANTRACITE belle evocation merci

Cécile Natacha Carle-Bezsonoff 10/06/2014 18:16

Oui mais dans mon souvenir, je le vois mauve...plus doux que l'anthracite en tous cas au niveau de la sonorité!...

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images. Fines enveloppes d'émotions tendues entre nous...

Je suis Natacha Karl, une "auteure en ligne" dont vous pouvez aussi découvrir les livres "Bonjour Mademoiselle" (2016) et "Les survivantes" (2017) ... poète, slameuse, écrivain, haïjine...

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog