" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Articles avec #vie catégorie

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #poème, #ciel, #vie, #photos nk

Gris bleu

C'est une embellie

Dans la palette de nuages

 

 Gris bleu

C'est une éclaircie

Dans le ciel un débat de sages

 

Après le soleil vient la pluie

Du gris nait le bleu

Et tous les arcs en ciel

 

Gris bleu

Dans nos yeux grisés

Le ballet des nuages...

 

©NK

Gris bleu

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #micro-poème, #vie, #temps, #photo

L'inconnu

à ma porte

reste sur le seuil

hésitant

avec son bouquet

embusqué

jusqu'à demain

l'inconnu

des lendemains

©nk

L'inconnu

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #société, #bonheur, #vie

Zone de confort

Encore une expression à la con

C'est trop fort

La zone c'est pas ton fort

Les barrières tu sais y faire

Le prêt à penser

les idées emballé c'est pesé tu sais

Ton confort y'a pas de problèmes

La déco de Marie-Claire Idées

Tablettes, ordis, portables

Écrans à tous les étages

Du bio dans ton grand frigo

T'as de la place pour réfléchir

Dans ton Télérama on t'a tout mâché

Et devant ta télé, ton écran, tes amis

Tu peux te lâcher

Et sans te fâcher balancer

Ta formule magique

Ta zone de confort

T'as toujours quelqu'un sous la main

À qui asséner ta formule

Mais c'est quoi ton problème

Pour pas comprendre que la vie c'est pas ça ?

C'est pas le confort le problème

C'est survivre dans une société formatée
C'est pas crever parce que t'as rien à bouffer

C'est pas se battre contre ce cancer qu'on n'a pas mérité non merci

C'est être malade chômeur tout seul gros moche et pas en crever

C'est continuer à avancer à sourire à vouloir

Et plus s'entendre rabâcher par des mecs comme toi

qui ont tout mais qui ont pas compris

Cette putain de zone de confort

Où t'as rêvé que la vie c'était un feel-good movie

Tu t'es cru dans une pub Ikea ou quoi?

T'arriveras pas à nous faire culpabiliser

D'essayer de sourire pour exister

Pour prendre des forces pour aimer

Aimer vivre

Aimer donner

Éviter le prêt à penser

Des claques comme s'il en pleuvait !

Ma zone de confort

C'est quand se taisent

Les sirènes de l'info

Le sensationnalisme à deux balles

Les grincements des réseaux sociaux

Les répétitions sauvages

Des expressions vides

De tous ceux qui oublient

Que l'humain c'est tendre la main

Caresser une joue

Vivre lentement

Aimer fort

Ma zone de confort

Quand je veux

Si je veux

Et où je peux

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #senryû, #vie, #femme, #hommage, #photo

ce grand amour

sur le bureau du notaire

~ noces d'or inachevées

 

telle une princesse

une jeune fille blonde

donne vie au piano

 

la maison du lac

magique sous la lune

~ premier baiser

 

main dans la main

rencontre des familles

~ demande officielle

 

cette vieille 2CV

telle un carrosse gris ~

voyage de noces

 

exil parisien

~ le lac est bien loin

le logis petit

 

le piano refermé

un petit prince est né

~ livret de famille

 

déménagement

~ une petite fille

à quatre pattes

 

tes enfants petits

tes larmes pourtant

~ une maison blanche

 

tu essuies tes larmes

et souris dans tes mouchoirs

maman courage

 

petite musique de la vie

maman musicienne

ton piano revit

 

bientôt des petites mains

viennent te rejoindre

~ musique en famille

 

ton amour rayonne

parfois tu es triste

~ ses voyages d'affaires

 

la musique sonne

ton fils musicien

une fille malade

 

les larmes, les angoisses

les questions cruelles

~ maman coupable

 

la musique sonne

ton fils musicien

mais toi silencieuse

 

des mots croisés muets

jouer oublier

le temps des questions

 

tes beaux cheveux blonds

et ton port de reine ~

ton sourire se voile

 

ton amour immense

frappé par la foudre

~ maladie incurable

 

cruelle souffrance

larmes secrètes

~ tu souris à ton époux

 

tu es avec lui

tu le regardes

comme lui tu fais face

 

ton fils musicien

quitte le nid se marie

~ ton piano reste fermé

 

tu gagnes une fille

dans la main de ton fils

~ couple d'artistes

 

ton enfant fragile

dessine peint ne dort pas

~ ce combat inégal

 

le temps court

mais plus jamais ton mari

~ fauteuil roulant

 

tu joues tu aimes

tu souris à ton époux

et néglige ta fatigue

 

ton coeur souffre

ton souffle se disloque

tant pis

 

nul ne le sait

 vos silhouettes soudées

bientôt les noces d'or

 

la maladie ne vaincra pas

vos sourires votre amour

votre foi

 

cela ne se peut pas

ni les larmes ni les drames

ni les deuils

 

tu joues encore

mais plus de notes

~ tes doigts de pianiste

 

un enfant arrive ~

ta fille met dans tes bras

un bonheur immense

 

tu lui apprends

les oiseaux et les fleurs

les montagnes et les trains

 

des vacances enchantées

et pour toi

et pour lui

 

blonde jeune fille

blonde jeune femme

belle maman mamie

 

tu demeures

au pied de la montagne

~ les larmes du lac

 

ton époux pleure

vos noces d'or

envolées

 

©nk

Pour toi, J.

Lithographie de Niki de Saint-Phalle

Lithographie de Niki de Saint-Phalle

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #micro-poème, #vie

Il voulait marcher juste

Il a perdu le fil de la nuit

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #micro-poème, #coquelicot, #vie

Désenchantée

Comme une fleur fanée

Dis, quelle force te faisait vivre

Dis-moi pourquoi vis-tu

Coquelicot ballotté

Pour ta beauté?

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #haïku, #printemps, #vie, #coquelicot

Ces coquelicots

des bords de routes en bitume

~ des taches de vie

 

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #poème, #marche, #vie, #photo

Le présent t'avalait

Dans le tunnel obscur de ton éternité

La lumière dansait

Petit grain de poussière

Tu grattais
La corde du temps tressée

Autour de la taille tu marchais

La nuit tu volais des heures à la lune

Le jour tu écarquillais les yeux

Dans le puits profond de ce rêve impromptu

A gorgées timides

Tu buvais

Discrètement tu contournais la vallée dévastée

Tu avançais sans t'en apercevoir

Des cailloux plein les poches

Et les pieds résignés
Les cahots les talus
Tu ne les voyais plus

Le bandeau de tes yeux

En dentelle fanée

Tu dormais debout

Tu marchais dans un souffle

Puis tu te réveillais

Et tout recommençait

La marche le silence

Et les rêves secrets

Tu marchais dans le temps

Tu volais tu chantais

L'espérance sucrée

Miroitait sur tes lèvres

Tu souriais

Tu souriais sans t'en apercevoir

©NK

Tu marchais

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #micro-poème, #vie, #arbre, #photos nk

Comme un chat

Je peux renaître

Je retombe sur mes pattes

J'ai sept vies

Neuf vies peut-être

 

A la source

Au pied de l'arbre

Je me métamorphose

 

©NK

Coloriage : nk

Coloriage : nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #temps, #matin, #vie

matin chagrin

du lendemain qui déchante

matin heureux

du sommeil réparé

du café qui croustille

d'la tartine qui brunit

matin coquin

du désordre joyeux

dans le lit encore chaud de la nuit partagée

matin nerveux

d'un réveil impérieux

qui sonne le rappel aux heures imposées

matin câlin

du soleil qui frissonne sur les draps amoureux

matin lourd

des journées redoutées

où le temps pèse trois tonnes de chagrin

tous ces matins

les trop tôt

les trop tard

ces cocons déchirés

ces matins désirés

enfuis

inespérés

puis des jours des soirs des nuits

toujours

matin chagrin

satin câlin

heureux nerveux

amoureux

lourd

attendu redouté

prolongé sabordé

endormi inouï

chaque matin

c'est le temps qui nous prend par la main

©NK

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images. Fines enveloppes d'émotions tendues entre nous...

Je suis Natacha Karl, une "auteure en ligne" dont vous pouvez aussi découvrir les livres "Bonjour Mademoiselle" (2016) et "Les survivantes" (2017) ... poète, slameuse, écrivain, haïjine...

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog