" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Articles avec #slam catégorie

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #maladie, #cancer, #photo

Qu'aurait-il fallu que tu manges

Pour éviter ça?

Qu'aurait-il fallu que tu fasses

Pour éviter ça?

Quand serre ton coeur

Cancer y gêne

Comment aurais-tu dû bouger

Aimer, rêver

Pour éviter ça?

Y'en a qui ont des réponses toutes faites

Des phrases de sage à la petite semaine

En fait y savent pas

Pas plus que moi

Pas plus que toi

Mais ça les rassure alors voilà

Ces schtroumpfs à lunettes nous délivrent

La bonne parole du grand Schtroumpf

Le cancer c'est ça et puis bla bla bla

Mais ça sert à quoi

Ça évite rien

Quand serre ton cœur

Quand serre y gêne

Y gêne notre société

Normalisée aseptisée

Mais l'épidémie elle est là

Du sucre au gluten

Des chips à la mayonnaise

Ça changera quoi

La maladie du siècle

Polymorphe et assassine

Qui cogne à nos vies

Ils ont pas inventé

De vaccins de miracles

Ils ont pas la solution

Qu'on nous laisse le droit

De lutter avec courage

D'éviter les naufrages

De grandir dans nos âmes

Qu'on nous laisse le droit

D'être frappés par la foudre

Sans nous tendre un parapluie de bébé

Des faudrait qu'on

Des y avait qu'à

Ils ne saisissent pas l'indécence

De leurs positions

Où retranchés ils s'imaginent

À l'abri des tirs de l'ennemi

Prévention

Privation

Précaution

Prix à payer

D'une vie prêtée

Une santé volée

Si le cancer y gêne

Si le cancer y foudroie

Qu'ils se tiennent droits et dignes

Les donneurs de leçons

Les diseurs de bonne fortune

Dignes

De tout le respect

De tout l'amour

Auxquels tu as droit

Toi le patient

Toi le frère l'ami la mère ou l'enfant

Toi l'aimé toi le préféré

Quand serre le cœur

Quand serre y gêne

Y gêne

Y tue tellement

Tellement si souvent

Toi que j'aime tant

Tant

T'en allant

Déjà

Déjà ...

 

©nk

Pour vous mes ami-es trop tôt disparus,

pour vous, patients anonymes et bien trop nombreux

Slam du ruban

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #temps, #âge

Tu grisonnes

C'est pas un air que tu te donnes

Juste que t'acceptes

Que le temps passe

L'âge des rides

Et des rires avec tes futurs petits enfants

L'âge de la délicatesse

Plus d'heures perdues

À laisser ta coiffeuse

Camoufler le temps

À petits coups de pinceau

 

Tu grisonnes

La couleur tu l'as en toi

Au bout de tes doigts

Tu crées mille morceaux de joies

Tu joues avec l'arc en ciel

Des émotions données

Chèrement gagnées

Dans ta vie de femme battante

 

Tu grisonnes

Et tu aimes ça

Cette écume dans les vagues de ta chevelure

Tu deviens pierre, lichen, mousse

Écorce de bouleau

 

Tu grisonnes

Tu résonnes

De tous les chants du monde...

 

©nk

Couleur

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #écriture, #photo

 

T'as pas remarqué

Que t'es tombé

Dans le nombril de ton stylo

Ton sang c'est ton ancre

T'es ensablé

 

T'as pas remarqué

Que tes lignes

Ne regardent plus que toi

Que tu ne lis plus rien

Que l'encre de tes livres à toi

Que l'encre des autres

T'est devenue invisible

 

T'es pas sympathique

Non t'es pas sympathique

À force de creuser ton nombril

À la pointe de ton stylo

 

T'as oublié que les mots

C'est pour voyager

C'est pour partager

C'est pas qu'un miroir

Pour te dire qu't'es beau

Pas qu'un perroquet

Pour te répéter

Que t'es le meilleur

Le plus grand

Le futur prix Nobel

Des écrivains orgueilleux

Là c'est sûr t'as gagné!

 

T'as pas remarqué

Qu'à enchaîner tes yeux

Sur les récompenses

Les médailles

Les fleurs et autres chocolats

 

T'as pas remarqué

Qu'à surveiller tes ventes

À vérifier les compteurs

T'en as oublié de conter

Le merveilleux des mots

La vérité des phrases

 

Dans le nombril de ton stylo

Les mots sont devenus tout rutilants

Tout séduisants tout charmants

Mais ils n'ont plus rien

De la beauté d'un nouveau-né

De la fragilité d'une personnalité

T'es plus qu'un écrit-vain

T'écris que du vent

Un zéphyr aussi léger que de la barbe à papa

Enfin c'est toi qui vois

Ecrit-vain écrit-vent

 

Vains tes mots d'écrivain

Vains tes mots sans partage

Vains si tu ne les frottes pas

Au silex de la lecture

Vains les vainqueurs aux mots sans coeur

Vains, les écrivains aux égos plus gros que leurs mots

Vains, les égos à plumes

 

Il y a longtemps que je voulais te le dire

Depuis que je t'aime littérature

Depuis que je te vis poésie

 

©nk

Ecrivain, écrivant -slam

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #mot, #silence

Faut-il les poser les questions sans réponses

Faut-il les laisser disparaître dans le silence

Dans une poussière dorée s'envoler

Faut-il expliquer ce qui va de soi

Ce qui se devine d'un battement de cil

Faut-il taire les extinctions de soi

Faut-il faire des paradoxes sa voix

Si puissants et si faibles

Si doux et si malveillants

Mal aimés méconnus

Malvenus oubliés

Ne fait-il pas meilleur

Dans le silence d'une nuit d'été

Qu'au milieu d'un débat où chacun coûte que coûte

Veut imposer sa voix

N'écoute qu'un mot sur trois

Oui le silence est roi

Le premier qui parle a perdu

Tu le sais toi qui te tais

Ta réponse tu la liras sur un sourire

Les questions éclateront dans un fou-rire

Tu le sais toi qui te tais

 

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #élections

Abstention

Piège à cons ?

Élections

Miroir aux alouettes !

Cernés par la médiocrité

On a envie de laisser

Les bulletins tomber

Blancs ou rayés

Même combat de nantis

Des combattants de la liberté

Des suffragettes convaincues

Tu te crois plus fort

Que la république

Tu te crois plus fort

Que les Américains

Avec ta baguette

Et ton litron

Français

T'es vraiment trop con

Si tu veux te retrouver

En chemise brune

Continue à bouder les urnes

Et plutôt deux fois qu'une!

Sous prétexte qu'on a déjà donné

Tu boudes et tu dis sans moi

Sans moi sans foi ni roi

Mais la dictature se profile

L'argent fait loi

Mais il y a toujours du pire en stock

Triste époque!

Communications de réseaux

Perte de ton regard

L'exil de ton intelligence

N'a d'égal que ta vision étriquée

De ton petit monde bien français

Le rideau de l'isoloir

N'est pas un repoussoir

C'est le rideau bleu

De la liberté d'être soi

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #bipolaire, #humanité, #couleur

bipolaire

jusqu'au fond des yeux

bleue et rouge à la fois

aux confins de notre regard

vivent des émotions inverses

je pleure quand je ris

je meurs quand je vis

je te souris

j'en meurs aussi

bipolaire

de la neige en hiver

du sable chaud sous nos pieds

et les deux à la fois

quand je te vois

je crois en ta voix

quand tu pars

le silence gagne en moi

un infini terrain

des émotions des humeurs

des silences de cimetière

des pensées qu'il faut taire

des rires à tout casser

des fleurs plein ma tanière

des couleurs des douleurs

des petites pilules en couleur

t'en as marre

tu les avales en t'étranglant

t'en veux pas

mais tu crois que c'est mieux

c'est mieux

n'est-ce pas que c'est mieux?

tu grossis

à faire blêmir les miroirs

t'es rouge

t'es bleue

rouge quand tu te bouges

bleue quand tu crées

rouge de colère

quand on t'croit pas

quand on voit pas

que t'es une combattante de la lumière

rouge quand on te dit que t'es pareille

pareille

à un mot dans un magazine

à un phénomène de mode

tu sais bien que t'es pas tout à fait pareille

ni tout à fait rouge

ni tout à fait bleue

pareille à une aveugle, à une sourde-muette

un autiste, un paralysé, un schizo

pareil aux sans-pareils

aux sans-abri

un être humain sur la terre

tous pareils ou tous différents

tous bipolaires

tous rouges

tous bleus

ça dépend de ce que tu veux voir

ça dépend de ce que tu veux croire

des couleurs

des drapeaux

de l'humanité

...

©nk

Illustration : Andy Warhol (bien sûr!)Illustration : Andy Warhol (bien sûr!)Illustration : Andy Warhol (bien sûr!)
Illustration : Andy Warhol (bien sûr!)Illustration : Andy Warhol (bien sûr!)Illustration : Andy Warhol (bien sûr!)

Illustration : Andy Warhol (bien sûr!)

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #amour, #soleil, #jour, #photo

 

Quand tu fais l'amour en plein soleil

Tu rejoues Adam et Eve

Tu la dévores des mains des yeux

Tu la bouffes en plein soleil

Tu voles des heures au jour

 

Votre couche est une plage

Vos lèvres des coquillages

Votre sang ne fait qu'un tour

Oublié le bitume oublié le taf

 

Vous êtes sur un radeau

Amoureux volontaires

Le vent dans les voiles

Elle est ta sirène

Aux cheveux de reine

Le soleil vous caresse

S'invite sur le lit

 

Quand il pleut aux carreaux

Vous dansez votre petite musique de jour

Avec autant d'amour

Adam et Eve

Au soleil ardent

Les joies des amants

Même pas maudits

Même pas interdits

Vous rejouez à l'infini

L'amour du premier jour

Dans la clarté de l'Eden

 

©nk

En plein jour ( Adam et Eve)

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #beauté, #photo, #apparence

Très belle

Elle est là sur son piédestal

C'est la reine du bal

Ces sujets soupirent

Pour une nuit d'amour

Un sourire un baiser tout court

Elle est belle

Elle sait sans bouger la tête

Combien de têtes elle a fait tourner

Au bout de son parfait sourire...

Ses dents bien alignées

Scintillent comme des perles

On ne la montre pas du doigt

On fait cercle autour d'elle

C'est la reine des abeilles

On retient son nom au premier regard

On la suit, on l'accompagne

Devant sa beauté on est scotchés

Avec elle on n'est jamais vraiment naturel

Faudrait pas qu'elle nous pique notre mec

Faudrait pas qu'elle se lasse de nous

Qu'on se retrouve punis sous le préau

Loin des rayons de sa majesté

Ouais justement j'en avais marre

De faire tapisserie à côté d'elle

De faire sa doublure lumière

D'être une ombre parmi les ombres

Sa beauté ses salades

Sa cruauté ordinaire

La dictature du plaire

Finit par me déplaire

La profusion du qu'en dira-t-on

Trop de rires surjoués

Trop de perfection

Pas assez d'émotions

Être dans le sillage de la reine du bal

C'est grappiller les miettes de séduction qui tombent

Se trouver saupoudrée d'un soupçon de sa beauté

Juste rêver dans son coin d'être le cygne blanc

Pas un pauvre petit canard noir

qui cancanne en vain

La reine du bal, elle trouve ça normal

D'être sur un piédestal

Ces hommages, c'est d'un banal

En sabots, en sandales

Elle lance les modes

C'est la coutume

Elle est belle

Comme un camion une princesse

Comme un top

Comme une petite fille

à qui on n'a pas oublié

de dire qu'elle est jolie

C'est la reine du bal

Belle comme les compliments

qui l'ont arrosée de toujours

Et qui lui ont forgé ce sourire à toute épreuve

La beauté sourit à la vie

Comme la chance aux audacieux

Elle sourit la reine du bal...

Elle sourit même si elle est mal

Armée de sa beauté

Elle n'a pas l'droit d'chuter...

©nk

La reine du bal

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #société, #bonheur, #vie

Zone de confort

Encore une expression à la con

C'est trop fort

La zone c'est pas ton fort

Les barrières tu sais y faire

Le prêt à penser

les idées emballé c'est pesé tu sais

Ton confort y'a pas de problèmes

La déco de Marie-Claire Idées

Tablettes, ordis, portables

Écrans à tous les étages

Du bio dans ton grand frigo

T'as de la place pour réfléchir

Dans ton Télérama on t'a tout mâché

Et devant ta télé, ton écran, tes amis

Tu peux te lâcher

Et sans te fâcher balancer

Ta formule magique

Ta zone de confort

T'as toujours quelqu'un sous la main

À qui asséner ta formule

Mais c'est quoi ton problème

Pour pas comprendre que la vie c'est pas ça ?

C'est pas le confort le problème

C'est survivre dans une société formatée
C'est pas crever parce que t'as rien à bouffer

C'est pas se battre contre ce cancer qu'on n'a pas mérité non merci

C'est être malade chômeur tout seul gros moche et pas en crever

C'est continuer à avancer à sourire à vouloir

Et plus s'entendre rabâcher par des mecs comme toi

qui ont tout mais qui ont pas compris

Cette putain de zone de confort

Où t'as rêvé que la vie c'était un feel-good movie

Tu t'es cru dans une pub Ikea ou quoi?

T'arriveras pas à nous faire culpabiliser

D'essayer de sourire pour exister

Pour prendre des forces pour aimer

Aimer vivre

Aimer donner

Éviter le prêt à penser

Des claques comme s'il en pleuvait !

Ma zone de confort

C'est quand se taisent

Les sirènes de l'info

Le sensationnalisme à deux balles

Les grincements des réseaux sociaux

Les répétitions sauvages

Des expressions vides

De tous ceux qui oublient

Que l'humain c'est tendre la main

Caresser une joue

Vivre lentement

Aimer fort

Ma zone de confort

Quand je veux

Si je veux

Et où je peux

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #bonheur, #amitié

 

Au coin des yeux y'a l'eau de nos rires

C'est qu'on partage le même humour

Les jeux de mots les fous rires idiots

Les pizzas froides les rhums arrangés.. 

La vie pétille comme un champagne frais

Les mots bondissent et rebondissent

Un ping-pong sans raquettes

Où on rate pas une balle

Musique sans partitions

Coeurs et âmes accordés

Zoom sur ces bonheurs

La joie c'est cliché

Mais ces accords majeurs

Sont des instants volés à la morosité

Et la noirceur ambiante

Et la vie qui fait peur

La mort qui rôde et qui est pas loin

On les oublie un peu

On a ces minutes à nous

Le droit de rire, de respirer vraiment

De vivre ces moments, de ressourcer notre âme

A la flamme de notre amitié

C'est les copains d'abord

C'est les copains encore

Zoom sur ces bonheurs

Ces clichés c'est cadeau

Quand tu pleures c'est de rire...

 

Quand reviendra le temps de la peine

Comme un balancier éternel

T'auras toujours les bras d'un ami

Pour pleurer et pour rire encore

Les peines emmitouflées

Dans un silence complice

Ou un éclat de rire ...

 

©nk

pour vous, notre groupe " les amis musiciens",

et pour le bonheur de l'amitié...

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images. Fines enveloppes d'émotions tendues entre nous...

Je suis Natacha Karl, une "auteure en ligne" dont vous pouvez aussi découvrir les livres "Bonjour Mademoiselle" (2016) et "Les survivantes" (2017) ... poète, slameuse, écrivain, haïjine...

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog