" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Articles avec #mot catégorie

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #poème, #écriture, #mot

dans le tiroir

des maux noirs

papillons sombres

bouts d'histoire

chiffonnés

écheveaux salis

du temps qui passe

et sans cesse ricane

les mêmes maux

les mêmes remèdes

ordonnances trouées

des papillons noirs

crevasses

méchantes

la transparence de solutions illusoires

toujours la même histoire

qui rebondit dans le noir

des maux

démons

déments

ta vie la vraie

gonfle ses voiles

l'écriture

ta main tachée d'encre

tu lies tes maux

tu nies

tes mots

modèles du vrai toi

quittent les territoires obscurs

des tiroirs secrets

où tout se tait

où tu étais cachée

lourds papillons

carnets noirs

tombeau secret de ta mémoire

au puits asséché

des larmes

l'ancre levée

la danse des doigts

la ligne de l'être

des maux

démodés

sous la fraîcheur des mots dits

la corde du silence

où tu brisais ton cou

ruban de satin

cœur d'ange

les mots volent

ton cœur s'effeuille

des maux

démolis

des mots

ensevelis

des mots

délivrés

moisson

lumière de source

tu puises tes mots

l'être d'or du silence

le mal ronronne

tu danses au soleil

la courbe de tes lettres

dessine ta vérité

tu as jeté les maux

dans le puits asséché

où le chant de tes mots

ricoche dans le noir

évasion viscérale

de tes tourments fatals

à la pointe du stylo

vaincus

les maux dits

mordus dans ton sourire

vivre aux éclats

de l'encre

au coin de ta bouche

 

©nk

Des maux aux mots, pour N.

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #conte, #mot, #photo

Là-bas, au milieu de la forêt, dans une petite isba vit la reine des mots. Le matin, elle enfile sa robe coquelicot et commence à écrire dans le silence, du bout de sa baguette, une danse des mots.

Des rubans multicolores s'échappent, du bout de sa baguette, et des mots se forment doucement autour d'elle. Ils volent tout autour en une danse aérienne bien réglée. Puis, ils s'envolent, par la fenêtre ouverte, loin, plus loin que l'orée de la forêt.

Jusqu'où poursuivent-ils leur course? Elle ne peut s'en douter, la reine des mots. Petite fille abandonnée au silence, elle ne peut imaginer que de la danse de son imagination, elle a donné naissance à de magiques vaisseaux de papier et de musique : les mots. 

©nk

dédié à Carine D.

Illustration : Mila Marquis

Illustration : Mila Marquis

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #prose, #mot, #écriture

J'ai été laissée pour morte par les membres de mon clan. Maintenant je suis la femme aux mains rouges. J'ai découvert cette grande caverne en suivant la piste de l'eau, d'une petite rivière qui s'engouffrait dans la terre. J'avais tellement soif. Je suis arrivée dans la caverne et je ne l'ai plus quittée. La petite rivière, le filet d'eau s'alimente avec les pluies.

Dans la caverne, j'ai trouvé en quantité de la terre rouge à mes pieds. Un jour, je me suis levée et j'ai dessiné. D'abord j'ai vu ma main, rouge sur la paroi. J'ai osé la poser dans différents endroits de la caverne. Dans toutes ces galeries s'enfonçant toujours plus loin dans la terre. Je n'ai pas cherché à retrouver ceux du clan ni personne. J'ai compris que j'étais à ma place. J'ai dansé, dansé, tourné en élevant ma voix, imitant l'eau... C'est ainsi que je me suis mise à écrire. J'ai tracé des bâtons et des courbes. J'ai écrit, écrit, couvert de ces dessins les parois de la caverne. Ma tête s'est emplie de sons et d'images au fur et à mesure que je commençais mon travail. C'est comme si les murs de la paroi s'étaient mis à danser et chanter. Le tournoiement des mots.

Éternellement j'ai peint et gravé des mots, de nuit comme de jour, dans la profonde nuit de la caverne comme dans la pâle lumière du jour. Seule dans un océan délivré. Le sang des mots nouveaux-nés sur mes mains rouges.

 

©nk

- Extrait-Carrousel

La fille aux mains rouges

Photo : Soren Udby

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #micro-poème, #silence, #mot

 

Au bout de ses doigts des coquillages bleu ciel

Ses mots sont des silences

Caresses des vagues

 

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #micro-poème, #silence, #mot, #communication, #photos nk

 

On commence à parler

le silence répond

l'écho de sa voix

sur les parois du vide

ricoche

et les mots de granit

deviennent sable

la mer soudain s'efface

 

 

©nk

Sable de Vendée...

Sable de Vendée...

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #pensée, #écriture, #silence, #mot

Qui aurait pu penser que je parlais pour me taire? Les mots que je disais servaient à cacher ceux qu'il ne fallait pas dire.

Boris Cyrulnik

Clef d'écriture : remplacer dans cette citation le verbe "parler" par "écrire".

Ce fut une des premières raisons qui me firent tenir un stylo, immédiatement suivie par l'amour des mots. Le silence musical des mots sur la page blanche...

 

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #mot, #silence

Faut-il les poser les questions sans réponses

Faut-il les laisser disparaître dans le silence

Dans une poussière dorée s'envoler

Faut-il expliquer ce qui va de soi

Ce qui se devine d'un battement de cil

Faut-il taire les extinctions de soi

Faut-il faire des paradoxes sa voix

Si puissants et si faibles

Si doux et si malveillants

Mal aimés méconnus

Malvenus oubliés

Ne fait-il pas meilleur

Dans le silence d'une nuit d'été

Qu'au milieu d'un débat où chacun coûte que coûte

Veut imposer sa voix

N'écoute qu'un mot sur trois

Oui le silence est roi

Le premier qui parle a perdu

Tu le sais toi qui te tais

Ta réponse tu la liras sur un sourire

Les questions éclateront dans un fou-rire

Tu le sais toi qui te tais

 

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #poème, #mot, #photo

Tu jettes tes mots

A la volée

Des miettes aux oiseaux

 

En plein visage

Ils te reviennent

Crachés par un vent mauvais

 

Dans une bouteille

Ils gisent brisés

Sur une plage abandonnée

 

Tes mots volés

Au silence

Et au temps

A l'absence livide

Aux marées noires des nuits

 

Les doigts tachés d'encre

La page blanche qui dérive

À bouche que veux-tu ...

 

 

©nk

Illustration : Christian Schloe

Illustration : Christian Schloe

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #écriture, #mot, #photos nk

Auteure en ligne

T'alignes pas les mots comme des jouets

Comme des billes ou des petits soldats

Auteure en ligne

Tu ne joues pas

Tu partages silencieusement

Sur de bruyants réseaux

Quelques lignes échappées de ton silence

Ta petite musique intérieure

Tes pauvres mots trempés d'encre

Ta petite vie ton ancrage

Les poissons d'or qui ont mordu

A la ligne de ton âme

Ta petite âme
 

Toi comme tous

On sait ça

On joue le jeu des mots dématérialisés

Ils ont quitté les flots du papier

Les lignes déboulent

Entre mille images et cent vidéos

Frêles petits bateaux en papier

Lancés dans la grande toile

Comme en un immense filet

Piégés

 

Auteure en ligne

Tu remplis sage

Des formulaires

Des concours d'écriture

A la pêche

A la ligne

Des points et des tirets

Des pointillés

Dépouillée

De ta vérité

T'es maudite avec tes mots

Quand tu te tais tu te tues

Quand tu écris tu t'entêtes

A être lue

T'es foutue

Tes mots

Tu les dis pas

Tu les cries pas

Tu les écris

Tu les donnes

Tu traces un sillon

Un dessin à la craie

Tu cris pas

Tu crées

Sous tes doigts

L'encre pulse

Ta vie

Ton sang

Tes mots

Ta ligne de vie

Tes mots à la ligne

...

 

©nk

Auteure en ligne

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #mot, #blog, #écriture, #poème, #photos nk

Les phrases qui courent dans la tête

Les mots qui chantent sur les lèvres

Les images qui dansent dans tes yeux

Le stylo qui frémit

Les cahiers qui se remplissent

Les émotions qui courent

Les révoltes qui grondent sourdement

Il y a les mots qu'on tait

Les mots qui explosent

La joie qui étincelle

La peur qui martèle

Le coeur qui cogne

Les mots qui résistent

A tout silence

A tout problème

À toute résignation

Les mots comme un commencement

L'existence

La résistance

Et les cahiers se lèvent

Se dressent contre l'anonymat

D'un bureau désordonné

D'un tiroir secret

Les mots se lèvent

Se chantent et claquent

A tout vent

Pour toute intimité partagée

Dans l'innocence d'une page ouverte

D'un message intime offert au ciel de l'autre

Et si la page est numérique

Même si l'encre est sèche

Et le virtuel inattendu

C'est un peu de moi-même

Que je donne ici

Ces mots que j'ai reçus

Comme une balle universelle

Je vous les renvoie au bond

Ils rebondissent entre vous et moi

Dans ce jeu éternel

Ce trait d'union

Tissé par le langage

De toute éternité

Ces mots qu'on n'en finit pas d'épingler

De tordre d'user de magnifier

Les mots

Les miroirs de nos espoirs

Les flammes dans nos regards

©cncb

 

 

Les Mots de Natacha ont 3 ans aujourd'hui!

Merci de les porter avec moi par vos visites, vos lectures, vos partages.

Merci pour votre présence!

 

Et que claquent les mots comme des bougies dans le vent!

Le partage des mots

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images.

Je suis Natacha Karl, auteure et poète. Vous pouvez aussi me retrouver dans mes livres "Bonjour Mademoiselle" (roman-témoignage), "Les survivantes" (nouvelles) et Musiciennes ! (roman jeunesse).

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog