" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Articles avec #maladie catégorie

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #maladie, #cancer, #photo

Qu'aurait-il fallu que tu manges

Pour éviter ça?

Qu'aurait-il fallu que tu fasses

Pour éviter ça?

Quand serre ton coeur

Cancer y gêne

Comment aurais-tu dû bouger

Aimer, rêver

Pour éviter ça?

Y'en a qui ont des réponses toutes faites

Des phrases de sage à la petite semaine

En fait y savent pas

Pas plus que moi

Pas plus que toi

Mais ça les rassure alors voilà

Ces schtroumpfs à lunettes nous délivrent

La bonne parole du grand Schtroumpf

Le cancer c'est ça et puis bla bla bla

Mais ça sert à quoi

Ça évite rien

Quand serre ton cœur

Quand serre y gêne

Y gêne notre société

Normalisée aseptisée

Mais l'épidémie elle est là

Du sucre au gluten

Des chips à la mayonnaise

Ça changera quoi

La maladie du siècle

Polymorphe et assassine

Qui cogne à nos vies

Ils ont pas inventé

De vaccins de miracles

Ils ont pas la solution

Qu'on nous laisse le droit

De lutter avec courage

D'éviter les naufrages

De grandir dans nos âmes

Qu'on nous laisse le droit

D'être frappés par la foudre

Sans nous tendre un parapluie de bébé

Des faudrait qu'on

Des y avait qu'à

Ils ne saisissent pas l'indécence

De leurs positions

Où retranchés ils s'imaginent

À l'abri des tirs de l'ennemi

Prévention

Privation

Précaution

Prix à payer

D'une vie prêtée

Une santé volée

Si le cancer y gêne

Si le cancer y foudroie

Qu'ils se tiennent droits et dignes

Les donneurs de leçons

Les diseurs de bonne fortune

Dignes

De tout le respect

De tout l'amour

Auxquels tu as droit

Toi le patient

Toi le frère l'ami la mère ou l'enfant

Toi l'aimé toi le préféré

Quand serre le cœur

Quand serre y gêne

Y gêne

Y tue tellement

Tellement si souvent

Toi que j'aime tant

Tant

T'en allant

Déjà

Déjà ...

 

©nk

Pour vous mes ami-es trop tôt disparus,

pour vous, patients anonymes et bien trop nombreux

Slam du ruban

Voir les commentaires

Publié le
Publié dans : #senryû, #maladie

 

le souffle coupé

sous la voûte du scanner

~ et tant de questions

 

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #mort, #maladie

Et toi tu en fais quoi?

Tu entends son pas?

Tu vois sa cape?

Tu la sens frissonner

Dans l'ombre des passants?

Tu la pressens

Son odeur de sang

Son souffle glacé

Ses trois coups

Son feu

Sa glace

Ses pas lourds

Ses murs blancs

Ses lits de souffrance

Sa vitesse de croisière

Ses officines

Son livre de comptes

Tu la vois

Dans les yeux tant aimés

Qui rêvent de se clore

Pour toujours

Pour ailleurs

Pourquoi toi

Pourquoi eux

Les flammes

Les tirs

Les obus

Les tumeurs

tu-meurs

Et je le refuse

De toutes les forces de ma vie

Je le refuse

Je l'abolis

Pour moi tu es éternelle

Tu es éternel

Amour

Éternelle d'une éternité Inimaginable

Où toujours

On sera reliés

Reliés d'un ruban d'or

Je t'adore

Tu dors

À jamais tu dors

À l'instant tumeur

Tue

Meurs

 

©nk

Pour toi, C.

Forget you not : tu aimes, tu aimais tant les fleurs

Forget you not : tu aimes, tu aimais tant les fleurs

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #maladie

J'suis matinale

Parce que j'ai mal

La douleur descend goutte à goutte

A travers la fine canule

De la perfusion

Ma vie tient à ce fil

Ce tube qui ignore que je voulais

Ma propre fin

Fin de la faim

Faim de la fin

J'avale des tubes

Pour dormir

Oublier enfin

Les cahots de la vie

Les sources de ce que je dois

Bien appeler...mon malheur

La fin de la faim

Si au moins je pouvais

M'étouffer en mangeant

Finir aspirée dans le Nutella

Ma souffrance en moi

C'est pareil

J'ai avalé des tubes

Et des tubes

De médocs

ça n'a pas changé la donne

Y-a-t-il eu erreur

Sur la personne?

On achève bien les chevaux

Et les baleines humaines?

Les soutien-gorges débordent des bonnets

Les anneaux aux doigts perdent liberté

Oh je voudrais tourner

Danser telle une ballerine profonde

Je suis une danseuse!

Dans mon corps d'hippopotame

Je suis danseuse de corde

Dans mon corps d'éléphante

Ma vie s'écoule

Dans le fil de la perf

Voir les commentaires

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images. Fines enveloppes d'émotions tendues entre nous...

Je suis Natacha Karl, une "auteure en ligne" dont vous pouvez aussi découvrir les livres "Bonjour Mademoiselle" (2016) et "Les survivantes" (2017) ... poète, slameuse, écrivain, haïjine...

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog