" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Articles avec #hommage catégorie

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #haïku, #hommage, #mort, #photo

Petit garçon

sous la folie des hommes

ta vie trop courte

 

©nk

Pour Julian, 7 ans,

victime du terrorisme à Barcelone

Sculpture : Jurga Martin

Sculpture : Jurga Martin

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #haïku, #Catalogne, #hommage, #photo

 

petit déjeuner au soleil

~ un goût de cendre

 

©nk

Hommage aux victimes des attentats terroristes de Barcelone et Cambrils

Tableau d'Antoni Tapiès

Tableau d'Antoni Tapiès

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #haïku, #terrorisme, #hommage, #Catalogne

 

Les Ramblas ensanglantées

~ mon cœur pleure en sang et or

 

©nk

Hommage aux victimes de l'attentat terroriste de Barcelone

Je suis Barcelone !

Sang et or

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #haïku, #hommage, #vidéo, #Marilyn Monroe

 

Rivière de diamants ~

quelques cailloux autour du cou

 

©nk

Diamonds are a girl's best friends! -))

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #senryû, #hommage, #photo, #Marilyn Monroe

 

Ta rivière sans retour ~

tu nages dans l'au-delà Norma Jean

 

©nk

No return

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #poème, #mort, #hommage, #photo

 

Marguerite

à contre courant

fleur flottant dans les vents contraires

petite maman

petite enfant

loin de son île natale

poupée flottant

sur les rives dangereuses

 

des larmes dans nos sourires

Marguerite disparue

 

©nk

Pour toi, ton amour et tes deux petits anges

Land art : Andy Goldsworthy

Land art : Andy Goldsworthy

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #senryû, #vie, #femme, #hommage, #photo

ce grand amour

sur le bureau du notaire

~ noces d'or inachevées

 

telle une princesse

une jeune fille blonde

donne vie au piano

 

la maison du lac

magique sous la lune

~ premier baiser

 

main dans la main

rencontre des familles

~ demande officielle

 

cette vieille 2CV

telle un carrosse gris ~

voyage de noces

 

exil parisien

~ le lac est bien loin

le logis petit

 

le piano refermé

un petit prince est né

~ livret de famille

 

déménagement

~ une petite fille

à quatre pattes

 

tes enfants petits

tes larmes pourtant

~ une maison blanche

 

tu essuies tes larmes

et souris dans tes mouchoirs

maman courage

 

petite musique de la vie

maman musicienne

ton piano revit

 

bientôt des petites mains

viennent te rejoindre

~ musique en famille

 

ton amour rayonne

parfois tu es triste

~ ses voyages d'affaires

 

la musique sonne

ton fils musicien

une fille malade

 

les larmes, les angoisses

les questions cruelles

~ maman coupable

 

la musique sonne

ton fils musicien

mais toi silencieuse

 

des mots croisés muets

jouer oublier

le temps des questions

 

tes beaux cheveux blonds

et ton port de reine ~

ton sourire se voile

 

ton amour immense

frappé par la foudre

~ maladie incurable

 

cruelle souffrance

larmes secrètes

~ tu souris à ton époux

 

tu es avec lui

tu le regardes

comme lui tu fais face

 

ton fils musicien

quitte le nid se marie

~ ton piano reste fermé

 

tu gagnes une fille

dans la main de ton fils

~ couple d'artistes

 

ton enfant fragile

dessine peint ne dort pas

~ ce combat inégal

 

le temps court

mais plus jamais ton mari

~ fauteuil roulant

 

tu joues tu aimes

tu souris à ton époux

et néglige ta fatigue

 

ton coeur souffre

ton souffle se disloque

tant pis

 

nul ne le sait

 vos silhouettes soudées

bientôt les noces d'or

 

la maladie ne vaincra pas

vos sourires votre amour

votre foi

 

cela ne se peut pas

ni les larmes ni les drames

ni les deuils

 

tu joues encore

mais plus de notes

~ tes doigts de pianiste

 

un enfant arrive ~

ta fille met dans tes bras

un bonheur immense

 

tu lui apprends

les oiseaux et les fleurs

les montagnes et les trains

 

des vacances enchantées

et pour toi

et pour lui

 

blonde jeune fille

blonde jeune femme

belle maman mamie

 

tu demeures

au pied de la montagne

~ les larmes du lac

 

ton époux pleure

vos noces d'or

envolées

 

©nk

Pour toi, J.

Lithographie de Niki de Saint-Phalle

Lithographie de Niki de Saint-Phalle

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #haïbun, #hommage, #photos nk

Tu avais toujours froid. Tu travaillais pourtant en plein vent. Sur ton tracteur tu fendais la terre catalane et les ceps de vigne étaient tes enfants.

Petite, je m'émerveillais de tes bras bicolores : tannés de soleil jusqu'aux biceps, tout blancs aux épaules. Et tes grandes, tes grosses mains gorgées de soleil, fortes et tendres quand on jouait à se dire notre amour en code, en morse.

Tu partais aussi à la vigne avec ton camion vert tout branlant mais qui me faisait rêver comme si on allait traverser l'Afrique avec!

Quand tu roulais en voiture, c'est que tu ne travaillais pas; c'était encore plus la fête ! Dans tous les villages, tu connaissais tout le monde et tout le monde te saluait comme une altesse; et j'étais ta petite princesse, si fière de son padri !

J'ai gardé ta gamelle en fer blanc. Elle me dit tes casse-croute, à la vigne, en plein vent. Tu avais toujours froid, et pourtant tu as travaillé tant d'années sous la puissante tramontane!

 

tes éternuements

mon papy ~ oh comme toi

je fais fuir le chat

 

©nk

Tramontane

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #haïku, #photo, #hommage

un sourire pâle

une chevelure noire

- photo de profil

 

quelques lignes lues

inconnue ta maladie

- trop tôt disparue

Hommage

©nk

Elisabetha

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #prose, #deuil, #hommage, #Bonjour Mademoiselle

Il y a quelques jours, j'ai rêvé de vous. Vous aviez cessé d'exercer la médecine à cause de votre cœur, mais vous n'étiez pas mort. Toute à ma joie, je souhaitais vous revoir, continuer à tisser ce lien, cet attachement particulier qu'on appelle transfert. Je vous souriais. Puis je me réveillais, à la triste réalité de votre définitive absence.Mort subite. C'est comme ça que vous nous avez quittés, d'un claquement de cœur. Nous sommes orphelins de vous, nous avons grossi les troupes de votre service, désorientés, perdus comme des enfants.

Une semaine après votre départ, une jeune fille autiste vous appelait toute la journée dans les couloirs. " Et il est où le docteur Mehdi? Il est où?" Puis elle ajoutait : " il est où le docteur Mehdi? Il est au ciel le docteur Mehdi? " inlassables plaintes qui tournaient comme un moulin. Émue par sa détresse, j'essayais une phrase nouvelle: " tu veux que nous disions une prière pour le docteur Mehdi? Qu'est-ce que tu veux lui dire?

- Pardon."

Pardon! Oui, Alice, cette petite autiste, en toute innocence et sans hésitation vous l'a dit.

Comme je voudrais vous le dire, moi aussi, pardon d'avoir tellement reçu de vous! Si peu donné! Vous ne faisiez que cela, donner toute votre attention, tout votre temps, tout votre art et tout votre humour! Joignable toute la semaine, répondant toujours présent; même vos vacances n'excédaient pas la durée d'une semaine: " pour ne pas déstabiliser mes patients" m'aviez vous dit avec un clin d'œil.

J'aurais aimé faire un bouquet de tous vos clins d'œil, de tous vos traits d'humour qui me font encore rire aujourd'hui! Vous étiez vivant, vif et drôle. Avec vous, j'ai retrouvé mes clés; vous, vous étiez "le psychiatre en porte-clés" celui dont on ne peut que rêver!

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images. Fines enveloppes d'émotions tendues entre nous...

Je suis Natacha Karl, une "auteure en ligne" dont vous pouvez aussi découvrir les livres "Bonjour Mademoiselle" (2016) et "Les survivantes" (2017) ... poète, slameuse, écrivain, haïjine...

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog