" />
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Articles avec #en ecoute catégorie

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #prénom, #identité, #musique, #en écoute, #enfance, #Les survivantes, #nouvelle

- Non je ne décorerai pas sa chambre avant que Sophie soit là!

- Pas question de lui acheter ses habits non plus...

- bon et puis tant pis si t'es pas d'accord!

Sophie! Sophie, Sophie....

 

Où es-tu Sophie? Que fais-tu là? Où donc as-tu atterri? C'est bizarre... C'est mou sous ton pied...c'est sec et ça fait des plis... Tu es dans ... un lit ! T'es plus dans cette mer somptueuse, douce et abritée; t'es au sec, dans du dur et du mou, t'es ni dans une rose ni dans un chou mais t'es née!

 

Sophie est née ! Et les voilà les draps roses, le manège violet et les jolis poneys, t'es née... mais non y'a un truc qui colle pas, et tu sais pas quoi... C'est mou, c'est sec, t'es ailleurs mais tu sais pas où et t'entend jamais ce son là : So-fi ...so-fi...ça suffit ! Tu sais pas, t'es dans le noir complet, tu sais pas quoi où t'es là et pourquoi...

 

Tu sens les caresses, la douceur des draps, la chaleur des bras, l'ouverture des bras de ta maman, les bousculades maladroites de ton papa... C'est ça...

un jour t'entends un drôle de mot liquide. Des lettres qui coulent et un i qui sourit : Cécile!

Cécile! Les cils de Cécile comme ils sont longs, les doigts de Cécile comme ils sont longs, elle sera musicienne! C'est évident! Tout le monde le dit! La patronne des musiciens, tiens toi bien! Cécile, ses cils, ses mots indociles, ses bouderies faciles, elle joue du piano tiens toi bien!

Et elle chante, elle chante, elle chante tout le temps , même qu'on lui dit que quand on chante à table ça fait pisser au lit, ou que ça favorise la chasse au pissenlit, tiens! Elle s'en fiche bien, elle est pas méchante, elle chante, même que petite on la plaçait sur la table à la fin des repas pour qu'elle chante! Après, comme un oiseau, elle a chanté pour la première fois de sa vie dans un micro et elle a gagné ...

Cécile chante.

 

Mais y'a comme un truc qui va toujours pas, ça coince... Y'a un truc qui va pas, elle entend pas quand on l'appelle, elle sait pas Cécile, elle sait pas... Dans la lune, elle plane ou quoi???

Le pire, c'est qu'on l'a affublée d'horribles lunettes pour cacher ses yeux myopes... Bref elle y voit! Mieux oui c'est sûr... Elle pleure. Les larmes vite avalées dans le noir de ses yeux elle sourit et écoute ce qu'on lui dit. Cécile est sage comme une image... Elle lit en boucle "Les malheurs de Sophie " de Sophie Rostopchine dite comtesse de Ségur ... Elle en fait des bêtises cette Sophie!!! Des bêtises alors là... Elle est trop drôle cette petite bonne femme ...Sophie!

 

Elle grandit, chante, moins, ou en cachette. Elle se calfeutre derrière son clavier de piano droit, toutes portes fermées et rideaux tirés, petite musicienne dans l'ombre... Elle se cache, petite musicienne du royaume noir. Elle s'aveugle de silences et de solitude. Elle navigue dans le noir dans ses nuits somnambules. Elle déambule, elle marche à pas lents et silencieux. L'ombre lui sied, elle se tait...

...

Un jour, elle a dix-huit ans... Elle pousse la porte d'un opticien. Elle pose sur une table ses lunettes d'écaille, le repoussoir vivant de tout vrai baiser. L'opticien calme et serein la rassure :

-Je vais moi-même les mettre en place pour cette première fois. Ça va vous surprendre et peut-être même vous faire pleurer. Ne vous inquiétez pas, c'est normal.

Oui Cécile a mal, et ses larmes l'aveuglent.

Tintement de la porte de la boutique. L'opticien la laisse seule un instant devant le grand miroir ... elle et ses verres de contact.

Soudain, ces larmes fondues dans ses grands yeux, comme jamais, elle se voit, pour la première fois. Elle se dévisage stupéfaite au fond du miroir ...

La jeune aveugle - Cécile - musicienne aveugle, suivant l'étymologie et la tradition des saints, se découvre et se regarde, nue, sincère, dépouillée de ses grosses lunettes et de cette carapace obscure...

Elle danse. Elle chante face au miroir, elle danse dans le noir...

 

Elle n'est plus aveugle, mais alors là c'est tout le contraire! Elle regarde à plein regards, l'œil souvent vissé au viseur de ses appareils photos...Figure toi!

Elle est belle, ce prénom de Cécile se décolle comme une étiquette mal mise par une bibliothécaire impatiente... Alors elle se souvient de son prénom secret...

 

Elle s'appelait Sophie de toute éternité mais comme elle était aveugle à la naissance, les anges l'avaient dit dans un souffle à sa maman : "aveugle ... " Ce qui en langage symbolique -les prénoms- se dit : "Cécile ..."

 

Cécile n'est pas Sophie, Sophie n'est plus aveugle !!!

 

Les yeux de Sophie ont fini de s'ouvrir, le mystère est levé.

Sophie est née!

 

 

@NK

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #famille, #fête, #en écoute

Y' a des jours comme ça

Dans l'année

Des jours sans pitié

Qui sonnent la défaite de famille

Si t'as pas été casté pour la pub Ricoré

Que t'es tout seul devant ta télé

Ton ordi

Ou ton plateau repas à l'hôpital

Des jours sans pitié

Où on allume des bougies

Pour s'inventer une lumière

Qu'on a plus dans le cœur

Il y a ce gros pompier rouge

Avec sa barbe blanche

Qui tache de rallumer les braises

D'un cœur refroidi

Dans les nuits de décembre

Défaite de famille

Et si t'es seul

C'est peut-être ta chance

Ton indépendance

Mais les flonflons le décorum

Ça t'écoeure comme une dinde aux marrons

La bûche ça pèse trois tonnes

De regrets

De rêves de catalogues

De choix de société

Les carillons vrillent tes tympans

T'as envie de silence et de rien

Du passé perdu où tu t'y croyais

Où t'en rêvais

Où t'en écrivais des lettres

Le Père Noël est une ordure

Et c'est pas lui la pire

T'es pas seul

T'es libre

Et si aujourd'hui ça grince un peu

Demain ça s'era déjà mieux

Noël sera poussé dehors

Exit le chocolat

Bonjour la frangipane

Puis la guimauve à la Saint Valentin

C'est ça qui est bien

Un clou chasse l'autre

Au royaume de la conso

C'est ça qui est bien

Il y a toujours un lendemain

 

 

©nk

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #optimisme, #joie, #photo, #en écoute

Joie à tout prix

Sourires de catalogues

Optimisme de grande surface

Quand est-ce qu'on va cesser

De nous rabâcher

Des méthodes Coué

Au rabais

Cesser de nous raconter

Des histoires

Qui nous font préférer

A tout prendre

Les faits divers gore

Aux manuels du parfait petit vivant

Au p'tit chamallow moelleux

Les cailloux dans la chaussure

Quand est-ce qu'on nous laissera

Le droit d'être malheureux

Le droit d'être négatif

D'être pessimiste plus de cinq minutes

Sans recevoir en prime

Les foudres du bien-être imposé

La positive attitude décrétée

A la louche

Et mon développement personnel

Va très bien merci

Je me passerai de bouquins

De stages de mantras de yoga

Et de je ne sais quoi

J'irai à mon rythme

A ma manière

Comme je peux

Comme je veux

La tête la première

Le coeur en bandoulière

Si mon mal-être je l'ai bien mérité

Tes œillères tu les as pas volées

On te vend du bonheur à tout prix

De la joie frelatée

Tu brailles à tout vent

Des conneries de pacotille

Du bonheur en prêt à penser

Des clichés en illimité

Tu m'excuseras

Si j'applaudis pas à chaque fois

Si la joie est un joyau

Connais-tu la valeur des larmes?

L'optimisme n'est pas à vendre

Tous ces slogans publicitaires

Ces injonctions incessantes

Bâillonnent la vérité de l'être

Connais-tu la profondeur de la peine?

La beauté d'un sourire qui renaît ?

L'optimisme à revendre

J'achète pas

La joie à tout prix

Non merci !

 

 

©NK

Slame ta joie!

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #photo, #tristesse, #révolte, #en écoute

Ça va toi

Oui ça va

Je fais avec

Ou plutôt sans

Quand on dit qu'on fait avec

C'est plutôt sans

Qu'on se démène

À faire semblant qu' ça va

Qu'on gère

Qu'on fait son deuil

Qu'on fait bien le travail

Que tout le monde nous serine

Qu'on doit faire

Alors pour pas faire tache

Dans le beau décor mondain

On fait avec

Le sourire tellement vissé aux lèvres

Que les mâchoires explosent en dedans

On fait avec

Parce qu'après tout

Y'a toujours pire

Et que la morosité est poreuse

Que la société est nerveuse

À coups de bombes

Et de grandes personnes

Qui disparaissent

Et qu'on se retrouve tous seuls

Sans nos idoles

Avec les rêves tout grignotés

Dans le coeur

Et plus l'énergie ni la foi

De changer le monde

Alors on fait avec

Avec

Avec ou sans

C'est pareil

On fait semblant de rien

On dit qu' ça va

Et on serre les poings

Et on colle des smileys

Sur les réseaux sociaux

Parce que c'est plus facile

Que d'écrire des mots

C'est juste comme ça

Comme un sourire digital

Un signe qu'on fait avec

Dans notre coin

Qu'on a compris

Comment et pourquoi

Faire avec

Quand à l'intérieur

On crève...

Sans !

 

 

©nk

Street artist : Loui Jover

Street artist : Loui Jover

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #amour, #photo, #en écoute

Love you my lover toy...

On se sert à se câliner
On se serre fort
On a cent façons de se serrer
Cent façons de s'aimer
On se touche
On se fond
On se parle
On s'écoute
On se regarde
On s'admire
On se perd
On se prend
On s'apprend
Du bout du coeur
Au bout des doigts
Rivés l'un à l'autre
Nos regards se nouent
Sans secousses
Cent façons
De se dire
De se taire
De se plaire
Sans façons

Notre silence à deux
Vaut mieux que le tumulte
Des paroles jetées
Dans la mêlée du temps

©NK

Illustration : Kanako

Illustration : Kanako

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #sensible, #communication, #photo, #en écoute

Qu'est-ce que ça peut foutre si t'es mal?

Fallait pas être trop sensible

Ou douillet affectif comme on dit

Sensible ça n'a plus cours

A la bourse des sentiments

Autant dire faible ou dépendant affectif

Y'a du vocabulaire pour faire taire

Les handicapés des sentiments

Qui ressentent les choses trop fort

Si tu as mal, c'est que t'es douillet

T'as qu'à t'endurcir à coups de mantras

T'as qu'à aller décrocher tes mâchoires au yoga du rire

Y'a pire que rire sur commande pourtant

Serrer les dents dans son coin

Pleurer à l'intérieur

Ça use pas de Kleenex

C'est pratique

Ni vu ni connu

Tu fais semblant

Et si ton rire sonne un peu faux

Et si ton sourire se coince quelque peu

Est-ce que c'est pas mieux

En tous cas c'est discret

Affectivement t'emmerdes personne

Non j'déconne...

C'est du courant alternatif

Les sentiments les ressentis

Depuis que communiquer c'est se vendre

Tu trouves pas preneur

Faire ta promo c'est pas ton kif

T'es rarement sur le bon rayon

Tu dis pas ton nom

Hypersensible c'est pas une bonne étiquette

Faut cacher ça sous un sourire rond de smiley

Ça fait moins de vagues à ton âme

Pour la tempête sous ton crâne

T'as tes bottes et ton ciré

Ça tangue et faut s'accrocher

Mais tu sais faire

Après tout tu gères

Les marées hautes les marées basses

Et tes larmes rentrées chantent comme des coquillages

 

©NK

Les marées hautes, les marées basses

Les marées hautes, les marées basses

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #amour, #en écoute, #photos nk

Pas plus tard qu'hier

Je t'ai demandé ta main

Sans anneau sans bouquet

Juste toi et moi

Tendre et balbutiante

Je t'ai tendu la main

Pour un bout de chemin

Mais tu n'as pas dit oui

Ni non non plus

T'as joué celui qui comprend pas

On a partagé la note du restaurant

Connement comme deux amis

Qui partagent tout

Tu parles d'un partage

Quand ma demande se noie

Que mon anneau se tord dans mes doigts

Sans avoir atteint ta main

T'aurais bien pu dire oui

Avec tous les divorces qui poussent

On aurait été divorcés avant qu't puisses dire ouf

Ça n'arrive pas qu'à nous

Mais toi tu l'as joué phobique

L'engagement c'est un truc de militaire

Restons sur terre

Croyons dur comme fer

À cette putain de liberté

Tu veux bien la baise

Mais pas le baiser pur

Devant une assemblée

Nos noms signés au bas d'un papier

Il y en a qui ont lutté

Comme ça pour se marier

Pour pouvoir s'épouser

Toi tu rayes tout cela

D'un pied de nez

D'une dérobade

Plus cinglante qu'un refus

T'as pas entendu

T'as rien vu

Viens pas me jouer le Roméo plaintif

À la Saint-Valentin

Viens pas te rattraper avec un bouquet

De roses en fraises Tagada

Rengaine tes excuses

Et tes plans bidons

J'suis pas du genre à prendre un non pour un oui

La chamade de mon cœur souffre et se tord

J'aurais dû te non-demander en mariage

Ça t'aurait plu avec des accords de guitare

Ça t'aurait eu de la gueule

T'aurais au moins fait l'aumône d'une écoute

T'aurais même dit peut-être

Presque un oui...

Hier j'ai demandé ta main

T'as même pas refusé

T'as bouché tes oreilles

Et boycotté mon aveu

T'as dit il se fait tard on va rentrer...

La Saint-Valentin se brise

À mes pieds de princesse

Un escarpin tordu

Un pied nu sur le parquet

Trois petits tours

Je passe mon tour

Saint-ValentinSaint-Valentin

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #chanson, #amour, #en écoute, #photo, #vie

Si la vie est un jeu

de 64 cases

black and white

 

comme  le jazz

le yin et le yang

et l'expression de ton regard

 

si la vie est un jeu

dont la dame serait 

pièce maîtresse

 

la voilà 

couchée à terre

la reine

 

est-il possible q'un roi

sacrifie sa reine

quand elle tombe de sommeil

 

quand tout ce noir

qui gagne le bleu de la nuit

la transforme en poupée accroupie

 

bleue de peur

transie d'angoisse

trompe l'amour

 

viva l'amor

l'amor

l'amor

l'amore!

 

©NK

La reine

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #chanson, #musique, #en écoute, #photo
 Illustration : portrait de Beethoven, photo d'après une gravure originale

Illustration : portrait de Beethoven, photo d'après une gravure originale

Wo ist du Musik ?

Hommage à Ludwig van Beethoven

 

Refrain:
Wo ist die Musik? (Bis)

Wo ist die Musik Musik?

 

1. Musik ist mein Leben

Musik ist mein Traum

 

2. Drei und dreizig ( bis)

Drei und dreizig Jahre alt ( bis)

 

3. Musik ist mein Blut (bis)

Die Musik (bis)

 

( Ad libitum )

 

Traduction :

Où est la musique? ( bis)

Où est la musique - musique ???

 

1. La musique, c'est ma vie.

La musique, c'est mon rêve .

 

2. 33 ans, 33 ans !!!!

 

3. La musique, c'est mon sang ...

LA Musique.... LA MUSIQUE ....

 

 

©nk
 

 

Voir les commentaires

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #slam, #miroir, #identité, #alterité, #en écoute

Tu feras feu de tout bois

Tu te feras buvard

Absorberas ton autre

Tu boiras ses paroles

Tu ouvriras ses yeux

 

Quand il respirera

Tu suivras la courbe de son diaphragme

Tu avaleras son air

Tu feras ton beurre de sa crème

 

Tu seras lierre

Tu seras ronce

Tu seras serpent

 

Tu t'insinueras

Dans chaque faille

Dans chaque détail

Qui vaille

 

Tu seras l'émeraude

Dans la verte prairie de ton autre

Tu seras son alter ego

Tu seras son bernard l'ermite

Tu seras l'oxygène perdu

Sur son chêne de gui
 

Tu seras parasol ombrelle et éventail

Tu seras parapluie

Et même paratonnerre

 

Tu graviras des échelons

À force de lui coller aux talons

Tu seras marche et lui grand escalier...

 

 

Tes yeux sont dessillés ?

T'as vu le blème?

Dans le miroir

C'est Blanche Neige

En dépit des stratagèmes

La plus belle

 

Si tu fais le tour de ta psyché

Tu tomberas nez à nez

Contre toi

Là tu vois bien cachée

T'es là



Il existe un endroit magique

Un endroit secret

Où toi seul peux accéder

Un endroit rien qu'à toi

Ton île ton aile

Un ailleurs éternel

 

Où tu n'as plus besoin

De copier qui que ce soit

De te singer de te grimer

De te crisper dans la quête effrénée

De ton identité

 

Plus personne ne bouge

Ne s'éclabousse à pleine vanne

Plus personne n'abuse

Ni ne déshabille l'autre

 

Alors ...

Dans une transparence absolue

Nous danserons...

Nous danserons ...

©NK

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images.

Je suis Natacha Karl, auteure et poète. Vous pouvez aussi me retrouver dans mes livres "Bonjour Mademoiselle" (roman-témoignage), "Les survivantes" (nouvelles) et Musiciennes ! (roman jeunesse).

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog