" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #littérature jeunesse, #La fugue de Natacha, #musique, #enfance, #photos nk
Dessin : NK

Dessin : NK

Chapitre 1

Tableau de famille

 

 

 

Début juillet, papa et maman sont venus ensemble m’accompagner à l’aéroport de Vienne. Je partais pour Toulouse où je devais passer les vacances chez Nattie (c’est comme cela que j’appelle Nathalie depuis que je suis petite). Cela fait des vacances à Lottie par la même occasion ! Je l’aime bien Lottie mais parfois je lui reproche injustement de plus la voir elle que mes propres parents… Maman a l’air émue de me voir partir. Elle me dit qu’elle ne sait pas encore si elle pourra venir me rejoindre car une tournée d’été de son orchestre est prévue en Autriche et en Allemagne. On dirait qu’elle se mord un peu les lèvres. Papa quant à lui m’assure qu’il viendra dans tous les cas en août, qu’il sera là pour mon anniversaire. Qu’est- ce que c’est que cette vie de dingue de ma mère qui ne sait même pas si elle pourra être là pour l’anniversaire de sa fille ?

Je ne réponds rien, je commence à en avoir l’habitude ! La musique avant toute chose ! Je les vois tous les deux me faire signe derrière la vitre ; papa serre maman dans ses bras, ils me font au revoir : « Bonnes vacances Natacha ! »

Une chose est sûre, c’est qu’ils m’aiment et qu’ils ont désiré ma naissance. Je n’étais pas encore née que papa avait déjà composé un recueil de pièces pour piano intitulé « Pour Natacha ». Alors pourquoi ? Pourquoi sont-ils toujours si occupés ? Alors, c’est Natacha et Lottie, Natacha à Toulouse, Natacha en classe de neige ou en stage de patins à glace.

Cet été, j’ai décidé d’en savoir plus. Je vais comparer la façon de vivre de Nattie, Laurent, Julien et Fred avec la nôtre. Et puis je demanderai à Nattie de me parler de papa. Comment il était enfant ? Et maman ? Comment ils se sont connus ? J’ai besoin de savoir cette histoire de famille pour que je ne reste plus ce petit bouchon qu’on trimballe.

Nattie est venue me chercher à l’aéroport avec ses fils : Julien, douze ans et Fred, dix ans comme moi. Elle m’a accueillie sur ces paroles :

« Natacha ! Comme tu ressembles à Nina ! Tu es le portrait de ta mère au même âge ! »

Je me suis tout de suite rembrunie. OK, je ressemble à ma mère, de grands yeux et des cheveux noirs, un concentré d’énergie mais moi je ne suis pas musicienne ! Je ne suis pas « polarisée » sur la Musique ! Ce serait même plutôt l’inverse : c’est comme si j’étais cernée par la Musique comme un petit château de sable entouré par les vagues qui résiste avant d’être englouti.

Côté Ruska, pas de musiciens professionnels mais des musiciens quand même ! Tous les deux ont un pied dans la musique : dièdouchka Nicolas, violoniste amateur comme l’était sa mère (mon arrière-grand-mère donc) ; babouchka Clara, chanteuse amateur et même tante Juliette qui a fait de la flûte à une époque ! Côté Karl, c’est pareil, et même pire si je puis dire : mamoune était professeur de piano, papoune chanteur amateur dans la même compagnie que babouchka, Nattie flûtiste et papa pianiste et compositeur. Maman, pianiste, percussionniste et chef d’orchestre ! Cernée !

Il paraît qu’il y a des familles de musiciens : Bach et sa nombreuse progéniture, Léopold Mozart, sa fille Nannerl et son fils le génial Wolfgang Amadeus ! Ils se transmettent l’oreille musicale et cette passion incroyable. Il y a des peuples musiciens, des gens qui jouent tous d’oreille sans passer par le solfège et les conservatoires comme les tsiganes. Mais moi, je suis en révolte contre ça… contre cette musique qui me vole mes parents : beaucoup ma mère et un peu moins mon père. Nattie l’a compris je crois. Il faut dire que je ne m’en cache pas. Au contraire, j’aurais trop tendance à le clamer sur tous les toits et à être injuste d’après mamoune. J’ai l’impression qu’elle et Nattie ont décidé de me réconcilier avec mes parents, elles vont avoir du mal !

Nattie est flûtiste, elle a essentiellement des activités de professeur de flûte. C’est pour ça qu’elle peut s’occuper de ses fils, elle est bien plus chez elle que maman. En plus, mes cousins ont leur famille autour d’eux, leurs grands-parents, leurs autres cousins du côté de leur père. Laurent est très sympa, pas musicien du tout lui, il est ingénieur en aérospatiale, la tête dans les étoiles. Mes cousins rêvent de devenir pilote d’avion, astronaute ou ingénieur.

« Et toi Natacha, qu’as-tu envie de faire plus tard, me questionne doucement Nattie.

  • Je ne sais pas. Championne de patin à glace peut-être, ai-je répondu très vite.

  • Pourquoi pas ? Tu sais que ta mère adorait la danse ; le patin, c’est un peu de la danse sur glace… »

Encore ma mère ! Je me renfrogne un peu plus. Nattie n’insiste pas. Elle me propose, car elle sait que j’aime bien cela, de regarder des albums de photos :

« Si tu veux, je te montre des photos de notre enfance à Olivier et moi » me dit-elle gentiment.

Je me laisse amadouer. En vérité, je meurs d’envie de regarder ces photos, de voir papa et maman quand ils avaient mon âge…

 

 

à suivre...

Chapitre 2

Jardin musical

 

 

 

 

Commenter cet article

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images. Fines enveloppes d'émotions tendues entre nous...

Je suis Natacha Karl, une "auteure en ligne" dont vous pouvez aussi découvrir les livres "Bonjour Mademoiselle" (2016) et "Les survivantes" (2017) ... poète, slameuse, écrivain, haïjine...

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog