" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #littérature jeunesse, #Nina chef d'orchestre !, #musique, #photo
Nina, chef d'orchestre ! Epilogue

EPILOGUE

La fontaine aux lions

 

Après mon succès à mes examens de percussions et de composition, le baccalauréat en poche, nous avons fait une belle fête chez les Karl dans leur jardin qui est plus grand que le nôtre. On fêtait aussi les succès de Nathalie en flûte et analyse et ses dix-huit ans. Une belle fête en ce début juillet où nous avons dansé avec nos amoureux : Nathalie avec Laurent, Juliette avec Eric, et moi… avec Olivier ! Il m’a dit à la fin de la fête : « Rendez-vous à Paris dès que tu peux, à la Fontaine aux Lions ! »

La fontaine aux lions, c’est la fontaine qui se trouve sur la place du Conservatoire Supérieur de Musique de Paris, à la Cité de la Musique, un rendez-vous familier pour les musiciens ! Il me restait à me préparer aux examens d’entrée. Mais Olivier et Murielle m’avaient ouvert la voie et m’attendaient !

 

Un matin de septembre, nous voilà à Blagnac, l’aéroport de Toulouse avec maman et Juju. Nous sommes émues toutes les trois. Je vais m’envoler pour Paris et j’ai rendez-vous à 17 heures à la Fontaine aux Lions avec Olivier. Le plus gros de mes affaires arrivera directement par malle à notre adresse : Olivier Karl et Nina Ruska, 10 rue d’Alembert, Paris 14è… Juju, je dis Juju, car c’est vraiment ma petite sœur à ce moment-là, me regarde avec tristesse : c’est sa grande sœur qui s’en va ; c’est à moi de me montrer la plus courageuse devant cette séparation. Mais maman, avec son humour habituel coupe court aux débordements d’émotion : « Bon les sœurs Ruska, vous n’allez pas nous jouer des adieux slaves ! Assez de violons ! Je vous rappelle qu’il n’y a qu’une heure de vol entre Toulouse et Paris et que vous avez Internet pour vous écrire très vite ! »

J’embrasse maman très fort, Juliette aussi. Papa est en déplacement depuis ce matin. Nous nous sommes dit au revoir hier soir, il m’ a juste dit avec son économie de paroles coutumière : « Bravo Nina ! Je suis fier de toi ! »

L’avion décolle. J’ai tous ces sourires et cette musique en moi, tout ce que j’ai reçu depuis 18 ans et maintenant je vais vers l’expression de tout ce qui est dans mon être ; tout ce que je sens bouillonner en moi, c’est pour la musique, pour l’amour de la musique. Quand je retrouve Olivier à la Fontaine aux Lions, son sourire est immense et il me redit :

« Je t’aime Nina ! La musique, c’est de l’amour… »

Il a déjà composé un recueil de pièces pour piano qu’il a appelé « Pour Natacha » en pensant à nous. Quand il me les joue, muette et bouleversée, je pense : si un jour, une enfant naît de notre amour, nous l’appellerons Natacha. Natacha Karl, cela sonnera bien, aussi bien que Nina Ruska, chef d’orchestre !…

 

Chapitres précédents

 

Prologue                                                            

Chapitre 1 : La classe de danse                                     

Chapitre 2 : Mademoiselle Angeline                               

Chapitre 3 : Poupée russe                                           

Chapitre 4 : Une vocation brisée                                   

Chapitre 5 : Promesse                                                

Chapitre 6 : Une audition mémorable                             

Chapitre 7 : Leçons de piano                                       

Chapitre 8 : Prise de baguettes                                     

Chapitre 9 : Nouveau rêve                                          

Chapitre 10 : Les « Nuits blanches » d’Olivier                   

Chapitre 11 : Le grand jour                                         

Chapitre 12 : Master-class                                           

Chapitre 13 : L’affirmation des vocations                         

Epilogue : La fontaine aux lions                                    

Juste un au-revoir...

Ici se termine "Nina, chef d'orchestre", mon premier petit conte, écrit pour ma fille Marie, mais l'aventure de nos petites musiciennes n'est pas finie pour autant. L'amour de la musique court sous mes veines... A bientôt !

 

 

Commenter cet article

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images. Fines enveloppes d'émotions tendues entre nous...

Je suis Natacha Karl, une "auteure en ligne" dont vous pouvez aussi découvrir les livres "Bonjour Mademoiselle" (2016) et "Les survivantes" (2017) ... poète, slameuse, écrivain, haïjine...

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog