" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #littérature jeunesse, #La fugue de Natacha, #musique, #enfance, #photo

Epilogue

Terre bleue

 

 

A Vienne, je retrouvai Lottie avec plaisir. C’est elle qui continuait à faire le lien quand mes parents n’étaient pas là. Lottie adorait les chevaux et elle m’accompagnait bien volontiers à mon club le samedi. Maintenant, je ne me plaignais plus des absences de mes parents. Je me sentais devenir « grande », plus indépendante depuis que j’étais entrée en sixième au Collège Français. J’en étais très fière ! Je m’étais fait une nouvelle amie, Alice, musicienne comme moi. Oui, musicienne comme moi ! Depuis cet été, je m’étais enfin avoué mon amour pour la musique, je n’avais plus peur de la comparaison avec mes parents…

 L’admiration que je leur portais ne me bloquait plus. Alice était elle aussi très admirative de mes parents qu’elle connaissait de réputation. J’en étais flattée ! Elle jouait du violoncelle depuis deux ans déjà et moi je venais de commencer… la flûte ! Comme Juliette et comme Nattie ! Je croisais parfois papa dans les couloirs du Conservatoire quand j’allais à mon cours de solfège ou de flûte. Bientôt Alice et moi pourrions jouer en duos. Le trimestre passa à toute allure, tellement j’étais heureuse. Mamoune, papoune, dièdouchka et babouchka devaient venir passer les fêtes de Noël chez nous. Ce n’était pas un Noël comme les autres.

 Vienne était toute blanche. Il faisait froid mais les lumières partout, les sapins décorés de rouge et de vert, les vitrines chatoyantes donnaient envie de se promener. Tout était magique. C’était le vingt-trois décembre et nous allions assister à la création de « Terre bleue » d’Olivier Karl, dirigée par Nina Ruska.

        Dans la salle, je tenais d’un côté la main de mamoune et de l’autre celle de babouchka. Alice était assise quelque part dans la salle avec ses parents pour assister au concert. Les lumières dans la salle se sont éteintes doucement, les instruments avaient fini de s’accorder, les dernières voix se sont tues. Maman est arrivée, magnifique avec sa longue jupe noire, sa tunique noire rehaussée de broderies hongroises, les cheveux nattés d’une façon très originale. Les applaudissements ont crépité. J’étais très émue. Le concert a commencé. « Terre bleue », c’était comme un chant d’amour à la terre natale, une pièce d’une grande douceur et en même temps forte et puissante comme une mer silencieuse. C’était peut-être l’explication de ce titre étrange « Terre bleue ». Le public suivait et à la fin, des applaudissements très vifs ont éclaté. Papa est monté sur scène pour saluer aux côtés de maman. J’avais les larmes aux yeux.

Le matin de Noël, j’ai trouvé sur mes petits chaussons un merveilleux cadeau : ma première flûte traversière ! Je l’ai portée à ma bouche et j’ai joué « Vive le vent ! » pour réveiller en douceur toute la maisonnée…

 

 

 

TABLE des CHAPITRES

 

 

 

Prologue : Moi,  Natacha                                                            

Chapitre 1 : Tableau de famille                                                           

Chapitre 2 : Jardin musical                                                         

Chapitre 3 : Jours de vacances                                                           

Chapitre 4 : Manège                                                                    

Chapitre 5 : Mon papa pianiste                                                          

Chapitre 6 : Petite lanterne rouge                                          

Chapitre 7 : Les années parisiennes                                     

Chapitre 8 : En attendant maman                                          

Chapitre 9 : Villa Médicis                                                                      

Chapitre 10 : Fugue en sol mineur                                          

Chapitre 11 : Mauvaise surprise                                                         

Chapitre 12 : Mes aventures                                                    

Chapitre 13 : Dans le box de Veniso                                    

Epilogue : Terre bleue                                                                

 

Illustration : Lana Cosic

Illustration : Lana Cosic

Ici s'achève cette petite trilogie "Musiciennes ! "

qui se compose de "Nina chef d'orchestre!", "Murielle au violon" et se referme sur cette "Fugue de Natacha".

Je l'ai écrite pour ma fille, quand elle avait l'âge de Natacha...

Je lui ai donné une nouvelle vie en vous la proposant sur ce blog, elle vous est adressée, à votre coeur d'enfant, pour partager ensemble l'amour de la musique.

L'amour de la musique mène toujours à la musique de l'amour.

Jacques Prévert

Commenter cet article

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images. Fines enveloppes d'émotions tendues entre nous...

Je suis Natacha Karl, une "auteure en ligne" dont vous pouvez aussi découvrir les livres "Bonjour Mademoiselle" (2016) et "Les survivantes" (2017) ... poète, slameuse, écrivaine, haïjine...

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog