" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les mots de Natacha.com

Les mots de Natacha.com

Des mots, des murmures, des cris, des silences, des aveux. Des mots qui claquent, se taisent dans un sourire. Poésie, slam, chanson, prose et haïkus...

Publié le par Natacha Karl
Publié dans : #littérature jeunesse, #La fugue de Natacha, #musique, #enfance, #photos nk

Chapitre 9

Villa Médicis

 

 

 

                A vingt-six ans, papa avait présenté un dossier de candidature à un poste d’études à la Villa Médicis à Rome, pépinière féconde de jeunes artistes. Devant un jury  composé de différentes personnalités du monde des arts, il avait présenté ses œuvres passées et ses projets en cours. Sa candidature avait été retenue et il était alors parti pour Rome, laissant maman à Paris poursuivre sa formation de chef d’orchestre au Conservatoire Supérieur de Musique.

                Maman venait régulièrement le rejoindre en fin de semaine. Elle prenait l’avion et ils se  retrouvaient pour un week-end enchanteur dans la Ville Eternelle. La Villa Médicis a une situation exceptionnelle dans le paysage romain ; située sur une colline, on a depuis la Villa une vue magnifique sur Rome, ses toits, ses terrasses ombragées et fleuries et ses innombrables coupoles. A la Villa,  papa s’était lié à Axel Marion, un autre compositeur français qui était là en même temps que lui. Ils avaient beaucoup de points communs : une grande spontanéité dans leur amour de la musique, un goût du jeu et de l’enfance, une sensibilité extrêmement fine qui leur permettait de composer des œuvres très personnelles, loin des modes et des clichés. Papa était très inspiré par l’atmosphère romaine dont même l’innombrable foule des visiteurs ne parvenait pas à galvauder la beauté. Maman et lui profitaient du magnifique jardin de la Villa Médicis. Ils aimaient aussi se promener dans les ruelles ombragées et typiques du vieux quartier du Trastevere, ou monter sur la colline du Gianicolo les jours de  grand beau temps pour voir toute la ville à leurs pieds.

                Dès que papa est arrivé à Rome, ils m’ont appelée au téléphone lui et maman :

« Comment se passe ton séjour ma chérie ? m’a demandé maman .

  • Bien (je n’en dirais pas davantage)
  • Tu t’amuses toujours autant avec tes cousins ?
  • Oui. (je restais les dents serrées)            
  • Tu n’es pas bavarde ma Natiouchka ! Quelque chose ne va pas ?
  • Si, si, ça va. Bon excuse moi, Fred m’attend pour faire une partie de ping-pong !
  • Eh bien, va, ma puce. Passe moi Nattie alors. »

Mais je raccrochai et partis en courant. Maman a rappelé aussitôt et j’ai entendu de loin Nattie lui répondre. J’avais décidé de me désintéresser de mes parents puisque c’était ainsi, eux à Rome, et moi au Nisal ! Puisqu’ils m’avaient exclue de Rome, je les laissais tomber moi aussi !J’avais tellement envie de connaître Rome, la ville où je suis née. Quand maman eut terminé sa formation au Conservatoire de Paris, avant de rechercher une place de chef d’orchestre –elle était toute jeune, à peine vingt-trois ans !-, elle était venue retrouver papa. Ils se sont mariés en mai au Consulat français et ont reçu la bénédiction pontificale sur la sublime place Saint-Pierre. Et moi, je leur ai fait la surprise de naître cet été-là, le huit août, avec un mois d’avance ! Peut-être en raison des longues balades à pied que maman faisait quotidiennement à travers la ville !…

                Mon anniversaire approche. Mes parents ne m’ont rien confirmé à propos de leur arrivée. Je n’y crois plus. J’ai décidé de frapper un grand coup moi aussi !…

 

A suivre...Chapitre 10

Fugue en sol mineur

Toits de Rome, la Villa Médicis au loin

Toits de Rome, la Villa Médicis au loin

Commenter cet article

De vous à moi...

Bienvenue sur mes lignes, ces mots sur votre écran. Attrapez-les au vol, comme vous les entendez. Posez-vous sur ces pages aux mille images. Fines enveloppes d'émotions tendues entre nous...

Je suis Natacha Karl, une "auteure en ligne" dont vous pouvez aussi découvrir les livres "Bonjour Mademoiselle" (2016) et "Les survivantes" (2017) ... poète, slameuse, écrivain, haïjine...

A votre rencontre...

- Tous les textes sont : Protégé par Cléo

Articles récents

Hébergé par Overblog